Une nouvelle année


Le silence se fait soudain, même le vent se calme,
L’année se meurt dans un silence contraint
Et une angoisse mêlée de joie s’empare des âmes
Tandis que, pour un instant la fête perd de son entrain.

Les secondes engluées tardent alors à s’écouler
Chacun retient son souffle en tenant le décompte
Puis, comme un coup de tonnerre qui n’en finit de rouler,
Voici l’année qui paraît dans un cri qui monte.

S’envolent les bises et les accolades joyeuses.
Chacun étreint l’autre sans cacher sa joie
Les joues râpeuses effleurées par les lèvres soyeuses
Pour un instant seulement l’amour est loi.

Les bonnes résolutions on clame haut et fort,
Promettant pour l’année de se montrer exemplaire.
Mais, le temps passera qui gommera nos efforts,
Une autre année viendra pour ce qu’on a à faire.

Si seulement cet instant d’intense fraternité
Pouvait durer à jamais et envahir la place
Plutôt que d’éclairer intensément  l’humanité
D’une façon aussi brillante que fugace.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×