Qu'il est long le temps loin de toi

Qu’il est long le temps loin de toi,
Quand je le vois qui se traîne au pas
Sans que je puisse entendre ta voix.
Triste silence qui me laisse aux abois.

Dans la grisaille qui sinistre le jour
Où est cette douce lumière dorée
Qui soulignait ta silhouette adorée
Et qui ressemblait tant à l’amour ?

Se taisent les tambours de mon cœur
Sur les cendres de ma dernière vision.
Quand d’un ange j’ai eu l’illusion
En voyant ton sourire empreint de douceur.

Que ton retour m’apporte le soleil,
Que mes doigts effleurent ta peau
M’apportant ainsi un peu de repos
Dans un court et tendre sommeil.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site