Pourquoi ?

 

Sur cette plaine stérile, que dessèche le vent,

Les poussières se lèvent sur les vieux ossements.

Elles montent un instant vers le firmament.

Comme, revenus du passé, les fantômes mouvants.

 

Dans les rochers effrités par les baisers du gel

S’élèvent la complainte lugubre de la bise.

Dans ce paysage où la joie n’est pas de mise

Chaque mouvement d’air renouvelle l’appel.

 

C’est ici que se déchirèrent les fils de l’Homme,

Pour un petit bout de terre, un peu de gloire.

Etincelle fugace dans le flot de l’histoire

Mais, pour beaucoup, un bien trop long somme.

 

Sur cette terre brûlée ou plus jamais rien n’a poussé

Mon cœur pleure sur ces morts inutiles.

Pourquoi faut-il donc mourir pour des motifs futiles ?

Qu’est-ce qui  peut bien nous y pousser ?

 

Dans les rochers durcis par la morsure du froid

Retentit  le son cristallin de la pierre qui se fend.

Dans mon corps transi sursaute mon âme d’enfant,

Je crois que je n’ai pas fini de me demander pourquoi…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×