On se tue, on se tue...

 

Dans la nuit, tous les hommes sont gris

Et pourtant, on se tue, on se tue, on se tue

Tous les hommes ont un petit bout pointu

Et pourtant, on se tue, on se tue aussi.

 

Tous les hommes aiment leurs enfants

Et pourtant, on se tue, on se tue, on se tue.

Tous les hommes aiment la vertu.

On se tue, on se tue, on se tue pourtant.

 

Pour tous les hommes, rouge est leur sang

Et pourtant, on se tue, on se tue, on se tue.

Tous les hommes à l’effort son courbatus.

On se tue, on se tue, on se tue pourtant.

 

Tous les hommes aiment l’amour

Et pourtant, on se tue, on se tue, on se tue.

Tous les hommes après sont bien repus

Et pourtant on se tue, on se tue toujours.

 

Tous les jours on parle combats

Ca me tue, ça me tue, ça me tue

Les femmes et les enfants battus

Ca me tue, ça me tue… Vous pas ?

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×