Mythologie Grecque

Mythologie Grecque

 

« Zeus, que se passe-t-il ? » Demande Apollon perplexe.

Je ne trouve plus, ni Poséidon dans son bain salé,

Ni Héphaïstos à sa forge, ni Dionysos dans son palais.

Je les ai vus il y a peu, cela me paraît bien complexe.

 

« Hélas mon pauvre Apollon, ils nous ont quittés.

Ma puissance d’antan, aujourd’hui n’est plus.

Pourquoi crois-tu que je vive comme un reclus ?

Les hommes se détournent, nous laissant dépités.

 

Tout a débuté sur le Styx avec Achéron le passeur.

Plus personne ne glissait d’or dans la bouche des morts,

Laissant ainsi partir l’âme à l’aventure sans remord.

La barque est vide maintenant et Cerbère pleure.

 

Pour Déméter, aux moissons, plus de prières.

Les prêtres et les fidèles sont déjà tous partis,

Des temples désertés vont partir les pythies

Et au ciel s’éteint déjà sa chancelante lumière.

 

La pauvre Artémis, notre vaillante chasseresse,

Malgré sa beauté, délibérément ils l’ignorent,

Même pas un merci pour chaque animal mort,

Pas par mépris ou esprit de rébellion, par paresse !

 

Toi-même à Delphes, combien reçois-tu de dons ?

Ton physique ne hante plus les esprits, tu passes de mode

Et la foi en toi, dans leur cœur, peu à peu s’érode.

Demain au ciel, ne restera de toi, pas même un brandon.

 

Aujourd’hui, j’ai peur, ton sort pour moi sera le même,

L’oubli va me rejeter dans le néant avec les anciens Dieux.

Qu’avons-nous donc fait pour mériter ce final odieux ?

Qui va me succéder au poste convoité de Dieu suprême ? »

 

Mais les Dieux ont disparu, d’autres les ont remplacés

Plus sanguinaires, plus laxistes ou plus rigoureux

Aujourd’hui, ne reste guère que le plus dangereux

Pourquoi notre avenir entre ses mains est-il toujours placé ?

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site