Mes thunes (rap poétique)

Mes thunes

Pendant que tu pleures sur tes thunes
Pendant que tu cries ton infortune
Des enfants meurent sous les bombes
Des enfoirés remplissent les tombes.

Tandis que tu craches ton venin,
Devant une pauv’ bande de nains
Y’a des gosses qui crèvent de faim
Et dans leurs yeux on voit la fin.

Tu bondis, tu danses sur scène,
Dans ton micro tu chantes la haine
Pendant ce temps y’a des gamins
Qui sur des mines perdent leurs mains

Quand ta musique gueule aux oreilles
Des suppliques pour de l’oseille
Y’a un enfant qui perd la vie
Pour enrichir un mec ravi.

Moi dans mon coin j’ ferme ma gueule
Je n’crie pas, mais j’ suis pas veule,
Pendant que tes paroles s’enfuient
Mes écrits brillent dans la nuit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site