L’amour ternit-il ?

Je me réveille et les yeux pleins de sommeil, 

Je regarde à mes côtés celle qui embellit ma vie. 

Dans le silence du petit matin, l’esprit en éveil, 

Je m’interroge sur celle qui partage mes envies.  

 

Vois-tu bien que mon amour jamais ne faiblit ?

Perçois-tu cette passion qui m’étreint à m’étouffer ? 

Dans nos existences liées, que l’amour ennoblit, 

Le risque de te perdre ne me fait pas pouffer.  

 

J’ai peur de ne plus te montrer assez que je t’aime. 

Je crains que nos rites d’antan, ne soient que routine 

Et que nos gestes tendres n’aient plus rien de bohèmes. 

Le temps sur nous a-t-il mis une espèce de sourdine ?  

 

Mais mon aimée, écoute ton cœur et n’en crois rien 

Soit convaincue que le feu qui me consume 

Même s’il ne semble plus briller aussi bien 

Est le même que depuis le début j’assume.  

 

Il nous faut juste jeter, sur ces chaudes braises, 

Quelques souvenirs qui ne demandent qu’à reverdir 

Et qui relanceront ainsi l’ardente fournaise. 

S’échapperont alors ces mots que nous devrions dire.  

 

Nos âmes alors remplies de bonheur s’uniront, 

Semblant se découvrir l’une à l’autre à nouveau, 

Tandis qu’autour de nous les soucis s’enfuiront 

Pour ne pas déranger, de l’amour, ses dévots.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site