Incontrôlables pulsions

Je suis là devant toi comme une ombre tremblante
Ton regard m’ayant jusqu’à la trame transpercé
Devinés tous mes non dits, tous mes secrets percés
Je ne vois que ton sourire, ta petite moue troublante.

Tandis que je brûle du fruit de la passion
Ta tête se détourne et mon cœur en chavire
Je m’attendais un peu à ce relent du pire
Mais il m’arrache quand même une vague de frissons.

On n’est maître des émois que l’on voudrait dompter
Ces élans d’amour qui se voudraient charnelles
Mais si tu n’entends pas mon cœur qui t’appelle
Sur quel pauvre secours pourrais-je donc compter ?

Quand dans ma poitrine se taira le tambour
Qui marque le pas de toutes mes pulsions
J’avalerai de la coupe l’amère décoction
Puisqu’il est impossible de vivre à rebours.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site