Ai-je encore le temps ?

 

Ai-je encore un instant avant de dormir ?
Caressant l’espoir d’un dernier regard de toi
Empreint de tant de tendresse et teinté de joie
Alors que Morphée, tout doucement, vient me ravir.

Puis-je une toute dernière fois tenir ta main ?
Sentir dans la mienne ta douceur et ta chaleur,
Cette palpitation qui fait écho à mon cœur
Que je ne sentirai plus jusqu’au lendemain.

Comment m’arracher à tes yeux pour la nuit
Maudit soit ce fichu sommeil qui me gagne.
Ma conscience engourdie doucement s’éloigne
Vers ce long et sombre tunnel où elle s’enfuit.

J’erre solitaire dans la brume nocturne
Avec cette brillante étoile bleutée qui se lève
Cet éclat de ton amour qui guide mes rêves
Avec à mon doigt un anneau qui n’est de Saturne

Ais-je encore un instant avant de partir ?
Ta présence cède la place à la torpeur
Et les liens chéris s’arrachent à mon cœur
Me donnant ainsi l’impression de mourir.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site