Le bal des lampyres

En cette nuit, aux prémisses estivales,
Je me promène seul dans mon jardin
Sous la voûte stellaire à la clarté pâle,
Comme un mystérieux paladin.

 

J’admire au ciel de suie les étoiles,
Comme des diamants qui brillent,
Quand, à mes yeux, une se dévoile,
Mais c’est sur le sol qu’elle se tortille.

 

Une étoile du soir, au pied d’un rosier
Descendue des nues  sur la glèbe
Fait arder son minuscule brasier
Pour réchauffer le cœur de la plèbe.

 

Ce soir c’est le bal des lampyres.
Ces larves aux éclats émeraude
Qui, pour le meilleur et le pire
S’en vont bientôt tous en maraude.

 

En cette nuit aux fragrances musquées,
Mes pas dans mon jardin se font légers
Pour ne pas écraser un vers embusqué
Dont la lanterne luit, sans peur du danger.

 

Au ciel toujours les astres sont présents
Sur le velours noir de la nuit chaude
Tandis que s’aiment les vers luisants
Entonnant à la vie une lumineuse ode.

 

 

 

Commentaires (1)

1. CYRAEL 10/08/2007

UN DES PREMIERS POEMES
QUE J AI EU LE GRAND PLAISIR
DE COMMENTER SUR D AUTRES SITES

AMITIES cyrael

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site