Une déesse nue…

Une déesse nue…

 

Une déesse, un jour, se pencha sur le monde,

Ce qu’elle y vit  lui donna envie d’y descendre,

Bien que les hommes fussent des êtres immondes

Qui vivent, lui dit un dieu, sur une terre de cendre.

 

N’y prenant garde elle arriva nue sur la plage.

Elle se promena quelque temps,  indécise,

Avant  d’arriver à l'entrée d’un petit village.

Les villageois l’entourèrent sans intention précise.

 

Puis soudain l’un d’eux s’agenouilla effrayé,

Lors, tous tombèrent au sol implorant.

Elle en fut attristée pour cette troupe débraillée

Dont les membres se tordaient les mains en pleurant.

 

Elle décida alors, dans son infinie bonté

Pour ces humains, d’abandonner sa divinité.

Mais, terrorisés  par son immense beauté,

Par les gueux dans un gouffre elle fut précipitée.

 

Les dieux depuis ne viennent plus sur terre.

Mais parfois, pour tenter de réparer cette erreur,

Est dépêché parmi nous un être de lumière

Cherchant un homme qui ferait son bonheur.

 

Le jour où cela arrivera, dans la pierre c’est écrit,

L’humanité entière sera alors rachetée.

Par contre si sa vie est souffrance et cris,

C’est une place en enfer qui nous est achetée.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site