Mon ange...

  Du fond de ma déprime je vois tout en mal,
Rien ne peu m’atteindre des plaisirs de la vie,
Je ne veux rien et plus rien ne me fait envie.
Je ne suis plus un homme, pas même un animal.

 En mon cœur torturé j’ai perdu la lumière
.L’obscurité est déjà là, j’ai peur de tout,
Perdu dans la nuit qui s’étale partout
.L’angoisse arrive, elle est la première.

 Sous ma peau glacée parcourue de lourds frissons,
Mes muscles engourdis cessent de réagir
Mon cœur va s’arrêtant, il faut très vite agir
Ou je serais bientôt froid comme un poisson.

Je souffre mille morts et prie pour en finir
Mais tu es là, bel ange de miséricorde
Qui, du bord du gouffre, me tend une corde
Pour me hisser vers le soleil et mon  avenir.

 Dans tes yeux, de la terre, j’aperçois le reflet
Tes cheveux ondulant en douces vagues de blé
Ton sourire réchauffant mon âme accablée
Ta beauté me laissant là, figé, tout essoufflé.

Commentaires (2)

1. ciaravola 20/02/2008

slt je sui un petit garçon ke vous avez rencontrez dans la classe de CM1 CE2 selui o fon de la classe en CM1

2. alnilam 08/11/2007

"Rien ne peu m’atteindre des plaisirs de la vie,
Je ne veux rien et plus rien ne me fait envie."

Heureux ceux qui n'ont jamais connu ça !... Mais existent-ils ceux-là ?
... Plus heureux peut-être sont ceux qui ont eu la grâce d'être sauvés par un ange... A connaître le 'fond' on apprécie d'autant plus les moments où le bonheur montre le bout de son nez.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×