Mon ange...

  Du fond de ma déprime je vois tout en mal,
Rien ne peu m’atteindre des plaisirs de la vie,
Je ne veux rien et plus rien ne me fait envie.
Je ne suis plus un homme, pas même un animal.

 En mon cœur torturé j’ai perdu la lumière
.L’obscurité est déjà là, j’ai peur de tout,
Perdu dans la nuit qui s’étale partout
.L’angoisse arrive, elle est la première.

 Sous ma peau glacée parcourue de lourds frissons,
Mes muscles engourdis cessent de réagir
Mon cœur va s’arrêtant, il faut très vite agir
Ou je serais bientôt froid comme un poisson.

Je souffre mille morts et prie pour en finir
Mais tu es là, bel ange de miséricorde
Qui, du bord du gouffre, me tend une corde
Pour me hisser vers le soleil et mon  avenir.

 Dans tes yeux, de la terre, j’aperçois le reflet
Tes cheveux ondulant en douces vagues de blé
Ton sourire réchauffant mon âme accablée
Ta beauté me laissant là, figé, tout essoufflé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site