Merci l’étoile…

 Une étoile m’a offert mon rêve secret
Une parcelle d’elle qui vit avec moi.
Façonnée en femme, source de mes émois
Je l’aime à la folie, sans loi ni décret.
 

Dans le noir glacé des cieux indifférents
Elle n’a pas oublié la prière de l’humain,
Qui a fait un vœu pour un lointain demain,
Un genou à terre, respectueux, déférent.

 Une étoile jolie a transformé ma vie,
M’a comblé de bonheur en m’offrant des enfants.
Que résonnent les gongs et sonnent les olifants !
Quels merveilleux présents m’a offert ma mie.

 Dans le noir glacé des cieux indifférents
Elle n’a pas oublié le souhait du garçon
Qui fit sa demande, sachant bien sa leçon,
Un genou à terre, respectueux, déférent.

Bien des années ont passées depuis lors,
Apportant moins de malheur que de félicité,
Bien plus d’opulence que de nécessité.
Les enfants ont grandi, ils sont devenus forts.

 Dans le noir glacé des cieux indifférents
Se souvient-elle encore du jeune gamin ?
Qui fit son vœu sous la lune carmin,
Un genou à terre, respectueux, déférent.

 Aujourd’hui, plus âgé, peut-être plus sage
Je n’ai pas oublié cette plage, cet instant
Où j’ai souhaité si fort en serrant les dents
Et où cet astre alors m’a montré ton visage.

 Dans le noir glacé des cieux indifférents
Elle est là, surplombant dans la voûte damassée
Un couple d’amoureux tendrement enlacé
Qui lui rend honneur, respectueux, déférent.
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site