Les mots qui m’échappent…

 

De mon crayon s’échappent des mots.
Je les vois qui s’enfuient et se cachent,
Ils se rassemblent se donnent l’attache,
Se camouflent en phrases, exquis mots.

Ces farandoles s’alignent, tout en s’apaisant,
Sans que l’ai ordonné, se mettent en rangs,
Qui se rangent en blocs, c’est sidérant !
Je respecte ces manoeuvres en me taisant.

Bientôt, sans un bruit, sans cris et sans heurts,
Ils osent ce que moi-même inquiet j’évitais
Et étalent au grand jour tout ce qui me hantait.
Ils clament au monde, des hommes le malheur.

J’eusse préféré, bien entendu, qu’ils se tinssent cois,
Mais nul dictateur ne peut retenir ce qui doit être dit.
Qu’il utilise la torture, la mort ou la puissance des édits,
Il ne peut stopper les traits de qui en a dans le carquois.

 

Commentaires (1)

1. alnilam 08/12/2007

Moi, j'aurais été déçue qu'ils se fussent tus, ces mots.
Joli, une fois de plus !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site