Demain

  Lourd le poids de l’âge sur la peau flétrie,
Profonds sont les sillons du visage tanné,
Erodé par le passage des années,
Triste figure par le temps pétrie.

  De frêles épaules sur un dos voûté
Le geste est tremblant, le regard éteint,
Les os saillants et le cheveu étain
,Les dents jaunies, le cerveau dérouté.

 De leurs pas de géant les ans ont passés
Sur ce corps brisé à la trame usée.
Encore une fois la mort a rusé,
Dans sa poitrine un ressort est cassé.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site