Ange des ténèbres

  Oh ange des ténèbres, que puis-je pour toi ?
Pourquoi l’obscurité m’attire avec force
Vers ce côté de moi où elle se renforce,
Jusqu’à un paroxysme qui me laisse pantois ?

Pourquoi dois-je endurer cet état dépressif
Pour créer quelques vers qui devancent les vrais ?
Ne puis-je manger le grain en rejetant l’ivraie
Et profiter de l’instant sans songer au passif ?

Faut-il pour écrire subir la torture ?
Pour coucher sur le papier une strophe,
Devrais-je souffrir quelque catastrophe,
Pour un sonnet, un accident de voiture ?

Dans cet obscur filet, où je suis empêtré,
Je n’ai pour en sortir que la brillante clarté
De mon étoile sacrée qui veut m’en écarter
Avant que je n’y sois par trop enchevêtré.

Ange des ténèbres, relâche ton emprise.
Laisse moi me tourner vers la lumière
Aimer les miens demain beaucoup plus qu’hier
Jusqu’au jour où tu débrancheras la prise. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site