Stupéfiants


Dans la drogue, certains trouvent leur paradis.
Ils quittent pour quelques brefs instants notre monde
Qu’ils trouvent absurde, puant, laid, immonde
Alors que le leur est si beau, du moins on le dit.

C’est sans doute pour ça qu’ils en reprennent,
Puis encore, tout en augmentant les doses,
Jusqu’à bientôt n’y pouvoir plus grand-chose,
Chaque réveil apportant toujours plus de peine

Un jour, ils en crèvent de ces maudits poisons.
Le corps miné par leurs effets insidieux.
Eux qui croyaient dans leurs produits trouver Dieu,
Se sont enfermés  dans la pire des prisons.

Ils ont renié leur famille  pour leur vice,
Dépensant en quantité l’argent qu’ils n’ont pas
Pour se rapprocher de leur mort, pas à pas
Et subir dans l’illusion l’ultime sacrifice.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×