Le coeur d’un enfant

Le coeur d’un enfant

 

Le coeur d’un enfant est une page blanche

Qui garde la trace de ceux qui l’ont déçu.

Ce cœur fragile est comme une vaste planche

Qui garde l’empreinte des coups qu’il a reçu.

 

L’âme d’un enfant est une éponge avide

Qui se remplit de tout ce qu’on lui dit.

Mais si pour culture vous lui offrez du vide,

Comment voulez-vous garder son crédit ?

 

Son esprit est une frêle construction.

S’il souffle dessus le vent de la haine,

Ne restera plus que ruines et désolation

Et pour le monde le poids de la peine.

 

Combien d’enfants sont ainsi élevés

Pour accomplir de sinistres besognes ?

Parmi les plus jeunes, des armées sont levées

Par des fanatiques, salauds sans vergogne.

 

Qui les envoient mourir pour une cause injuste,

Un mirage troublé, une illusion, en fait rien.

Je trouve ce sort aussi inhumain qu’injuste,

Ces sinistres ordures, en enfer, je les verrais bien.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site