Le chemin parcouru

En ce jour où le temps sur mes épaules presse ,
Je me retourne et vois le chemin parcouru.
Une partie tout au fond, où seul j’ai couru
Puis, à mi chemin, le moment où tu te dresses.


Mes vertes années émaillées de bêtises,
Elles se sont écoulées sans trop d’encombres.
Je m’en souviens, sans trop de zones d’ombres,
Epoque d’insouciance sans traîtrise.


Ensuite, à deux,  nous avons donc cheminé,
Nos cœurs et nos âmes tendrement enlacés.
Toujours plus nombreux nous nous sommes déplacés
Pour enfin poursuivre, à cinq, la randonnée.


Aujourd’hui, espérant n’être qu’à la moitié
De cette route dont le but m’indiffère,
J’essaie de voir ce que je pourrais faire
Pour embellir nos vies, les améliorer.


Main dans la main, nous foulerons la poussière
De ce chemin où les années sont des bornes.
Dans mon esprit nos bons souvenirs les ornent,
Nimbés d’un doux halo doré de lumière.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×