Yann Arthus-Bertrand

Nous le disons en vers, il le dit en images et celles-ci, comme des poèmes non écrits, atteignent le coeur et finissent par chuchoter à notre âme un message qui va s'enflant.

Je crains que, malheureusement, rien ne change quand-même, tant l'humanité est inféodée à ce Dieu argent pour qui elle se sacrifie volontairement. Nous ne pourrons juste que demander pardon à ces enfants à qui nous laissons un monde moribond qui devient peu à peu hostile à cette vie qu'il a vu naître. Mais demander pardon, c'est avouer un échec. Il vaudrait mieux pouvoir leur annoncer fièrement que nous nous sommes repris à temps et que nous leur offrons une nouvelle chance... Seul bémol, la limitation à dix jours de la validité du lien sur Youtube...

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×